Création étudiante, Galerie 5 | Danse contemporaine

VENDREDI 1 AVRIL
12h | Création étudiante |
Galerie 5, Campus Belle-Beille
13h | Danse contemporaine | autour des bancs de F. Brunet, Campus Belle-Beille

Danse, art | Tout public

Visuel Michel Bidet
© Michel Bidet
© DAV UA

Par des étudiant.es de l’UA, ateliers de danse contemporaine encadrés par Guillaume Duron | Par des étudiant.es de l’UA, ateliers artistiques encadrés par l’artiste Michel Bidet

Performance de danse contemporaine autour d’une œuvre d’un artiste plasticien (F. Brunet).
Restitution de productions et créations d’étudiant.es.

RÉSUMÉ 

Sur le temps du midi, venez appréciez une performance dansée prenant place autour d’une œuvre. Découvrez également la restitution d’ateliers artistiques à la Galerie 5.

RESTITUTION DES ATELIERS ARTISTIQUES ENCADRES PAR MICHEL BIDET

L’artiste plasticien -représenté dans la collection publique de l’artothèque d’Angers, avait été une première fois, entre deux confinements, invité à encadrer un atelier de pratique du monotype, puis dernièrement, invité dans le cadre des ateliers de pratique carte culture.

Au gré de quatre séances, les étudiants ont été invités à découvrir et expérimenter sa démarche artistique qui va de l’observation de détails à leur transformation plastique en motifs avant d’être imprimés jusqu’à envahir un espace.

Les moyens de réalisation utilisés ont été simples et accessibles à tous, l’importance ayant été mise sur l’observation des motifs, la question du réel et de ses représentations, du dessin au projet d’une installation spatiale, du projet personnel au projet collectif.

Dans le cadre du festival Spectacurieux, la Galerie 5 -fermée pour cause travaux- devient ainsi l’espace -temps idéal pour valoriser les créations des étudiants : des lés de tapisserie, propice à un nouveau décor mural seront posés vendredi 1er avril 2022.

PERFORMANCE DE DANSE CONTEMPORAINE

Un chœur de 5 danseuses se déploie entre bâtiments universitaires et clairière boisée, autour de deux bancs en béton multicolores. Les corps s’animent dans l’espace par le jeu du geste et du déplacement, tour à tour entre coïncidences, oppositions et rencontres.

Le banc est envisagé comme à la fois un élément architectural, un support, obstacle, un  partenaire. Il suggère aux danseuses des appuis, des circulations, des élans. Elles dialoguent avec les  couleurs et les motifs en alternant fluidité du mouvement, rencontres accidentelles, espaces  de tension et moments de contemplation.