Un avocat presque parfait

LUNDI 4 AVRIL | 19h | LE QU4TRE DE L’UA

Théâtre | 40 min | Tout public

Visuel de Polytech pour Un avocat presue parfait

complet

Par les élèves-ingénieurs de Polytech Angers (PEIP1) | Création collective
Mise en scène  : Nicolas Berthoux et Marc Béziau

Théâtre | Comédie

DISTRIBUTION

Alix Briend, Auxence Delille, Clarisse Emery, Jolan Hervout et Martin Mollat

RÉSUMÉ

Un tribunal pas tout à fait ordinaire, un juge homme à tout faire, un vendeur d’avocats véreux (ou presque), un aristocrate gérant de Mac Burger, un politicien, et une avocate sont réunis dans un procès pas tout à fait ordinaire. Insolence et règlements de compte laissent place aux révélations des Pamplemousses’papers.
Une comédie déjantée écrite et interprétée par les élèves-ingénieurs de Polytech Angers.

HISTORIQUE DU PROJET

Depuis 2013, Marc Béziau (enseignant et auteur dramatique) et Nicolas Berthoux (metteur en scène et comédien professionnel) interviennent au sein de Polytech Angers. Ils accompagnent les étudiant.es dans l’écriture et la mise en scène d’une petite forme théâtrale totalement imaginée par ces derniers et ces dernières.

PRÉSENTATION DU GROUPE

Le groupe est formé d’étudiant·es qui ont choisi l’option théâtre au sein de leur cursus.

NOTE D’INTENTION

Depuis 2013, des étudiant.es du cycle préparatoire de Polytech Angers (ex ISTIA) créent et jouent leurs pièces, sous l’égide de deux professionnels, Nicolas Berthoux, metteur en scène, et Marc Béziau, auteur dramatique. Ils ont ainsi écrit et mis en scène Une heure à perdre, Pamp’s Quest, Le clochard et la mer, L’ingénieur brûle les planches et Olymp’inc toutes créées à l’Espace Culturel, devenu “Le Quatre” de l’Université d’Angers.

Les objectifs de cet atelier sont de :
– développer l’aisance orale par la pratique du jeu théâtral
– perfectionner l’expression écrite et la créativité par l’écriture d’une scénette
– développer la pratique du travail collaboratif par l’élaboration et la menée d’un projet collectif, de la réception du cahier des charges à la présentation finale.

La plupart des étudiant·es, n’avaient, avant cette expérience, aucune connaissance du langage et des codes du théâtre. Ils ont dû en 44 heures d’atelier concevoir, écrire, mettre en scène et répéter un spectacle d’environ 40 minutes qui sera présenté le 4 avril.

Cette année, un huis-clos va transporter les spectateurs d’Un avocat presque parfait dans un procès peu banal.